Displaying: 1-20 of 45 documents

0.125 sec

1. Cultura International Journal of Philosophy of Culture and Axiology: Volume > 2 > Issue: 2
Traian D. Stänciulescu La pensée cosmologique, entre mythos et logos: une approche herméneutique
abstract | view |  rights & permissions
Mediated by a hermeneutic/semiotic reading of symbols, searching out and finding some similitudes between mythical constructions concerning the genesisof the world and scientific hypotheses can be considered fruitful from at least two viewpoints, since: (a) it allows the validation of a truth which is difficult to prove through other means, that early humans had intuitive-cognitive resources much more profound than appearances seem to allow; (b) it enables the utilization of some of the suggestions offered by the mythic language in the scientific language context. Using such correspondences, the author proposes the integrative model of a structurally named "Cluster Universe" or the functionally named "Pulsatory expansion", able to solve some major difficulties of the cosmological thinking.
2. Cultura International Journal of Philosophy of Culture and Axiology: Volume > 2 > Issue: 2
Ludmila Bejenaru, Vladlen Babcinetchi L'icône russe: depuis l'école novgorodénne à la "Céne" d'Alexandr Ivanov
abstract | view |  rights & permissions
The Russian icon was always related to the soul of the Russian painter, his anxiety and his emotions. Through the icon the russian has always expressed his faith and mentained the bundle with God. The icon has been considered by the russian people a bridge between human and divinity. The Russian people belive into an russian Christ. The Russian icon embodys the russian nature, his strength of creation and of adaption, but especially the russian soul. It is been capitalized the icon painting of the greatest painters: Andrei Rubliov, Teofan Grecul Dionisie, as well as icon painting, starting from the novgorodiana school (the 11th century) till the 20th century, when big names of icon artists appared, such as Kondrafiev, Filatov, Zubov, A. Ivanov.
3. Cultura International Journal of Philosophy of Culture and Axiology: Volume > 6 > Issue: 1
Marly Bulcão Réflexion ou dialogique: chemins pour la constitution d'une éthique
abstract | view |  rights & permissions
Reflections or Dialogicals: Ways for Making up an Ethics. This purpose of this article is to analyze the relationship between reason and ethics in the thoughts ofLéon Brunschvicg and Gaston Bachelard. It will demonstrate that although the positions of these two authors have points in common as far as the development of their philosophical trajectories, there are also profound divergences in regards to their ethical conceptions. In affirming the passage from intellectual reason to moral consciousness, the ethical humanism of Brunschvicg takes as foundation a monological conception of reason. In showing that the constitution of ethical principles is modeled after the dialogical nature of the scientific city, Bachelard opts for a conception of reason and ethics that passes thorough a reflection on the path taken by man, a path filled with contradictions, but that it is nonetheless as true as the one established by Brunschvicg.
4. Cultura International Journal of Philosophy of Culture and Axiology: Volume > 7 > Issue: 1
Alexander Baumgarten „Πλὴν τῆς γῆς". Le sens du toucher et l'unité thématique de traité De l'âme d'Aristote
abstract | view |  rights & permissions
In this paper I shall debate the thesis according to which in the Aristotelian treatise On Soul the sense of touch works as a kind of knot for the knowledge faculties and, implicitly, as a unity for the entire treatise: it has a primitive function in the feeding process, it also represents a starting point for both the faculty of motion and knowledge, then relates itself symmetrical to the sense of vision through the typology of the intermediaries and to the intellect through the criterion of nonbeing, and finally reveals to the receiver a kind of truth that has no more the false as an alternative. On the other hand, the intellect recovers in its own faculty the sense of touch by recreating its functions in the connection between intellect and the indivisible intelligibles. Given these relations, the sense of touch represents the main connection of the treatise's large themes from the question of motion to that of knowledge and it is also literally (certain aristotelian remarksover the theme of earth being taken into consideration here) related to the living body.
5. Dilthey-Jahrbuch für Philosophie und Geschichte der Geisteswissenschaften: Volume > 8
Sylvie Mesure Le philosophe et le naturaliste: Sur une antinomie diltheyenne
6. History of Communism in Europe: Volume > 1
Jean-Claude Polet Histoire, Mémoire et Eschatologie
abstract | view |  rights & permissions
History, as part of the “humanities department”, establishes facts, by way of investigating the sources. However, historians also pass a judgement over the moral attributes of past events. Given that the act of memorialisation is always incomplete, could one envisage an ideal horizon where justice and forgiveness are simultaneously restored? This eschatological perspective would require the reunion of past, present, and future tense. Without future, there is no hope. Without past, there is the risk of amnesia and the danger of minimizing the facts, actions, and responsibilities of the perpetrators against their victims. The present, in its turn, must be made fertile through the practice of recognition and repentance. It is only repentance that breaks through the iron cage of hatred and revenge (“eye for eye, tooth for tooth”). Peace is the event whereby reconciliation is enacted freely, by an appropriation of the past without external compulsion. Seen from an eschatological perspective, history and memory come to serve the common good.
7. History of Communism in Europe: Volume > 2
Nataliya Hristova Des masques à la mascarade. Les intellectuels bulgares et les défis de la memoire sociale (Milieu des annees 1950 – fin des années 1990)
abstract | view |  rights & permissions
L’article analyse les différentes attitudes des représentants de l’Intelligentsia bulgare (notamment des écrivains) des le milieu des années 1950 et jusqu’a la fin des années 1980, et leurs comportements publiques durant la premiere décennie post-socialiste (les années 1990).Le choix des personnages est non seulement « subjectif » (expliqué par le désir d’illustrer certaines tendances de la vie culturelle a travers les attitudes decertains représentants célebres de l’Intelligentsia), mais également déterminé par les documents d’archive, sur la base desquels nous avons élaboré cettereconstruction historique. Ainsi, nous avons utilisé différentes sources, par exemple des enquetes littéraires, des mémoires et des entretiens.Pendant le socialisme, et surtout a partir des années 1960, le pouvoir avait déja acquis une physionomie nouvelle, plus « expérimentée », politiquement plus «maturée ». Ses rapports avec l’intelligentsia (surtout avec le milieu artistique) sont habiles, et aussi tres mobiles. Les différents événements politiques, lamodification des accents idéologiques ou l’ éclatement des scandales culturels emmenent une pluralité de réactions et de mesures. Certaines attitudesgénérales en dérivent au cours de trois décennies: la riposte et l’opposition; le “silence”, et l’acceptation des privileges, le conformisme.
8. History of Communism in Europe: Volume > 2
Alina Pavelescu Idéologiser la culture alternative. Adrian Păunescu et le Cénacle Flacăra
abstract | view |  rights & permissions
Fondé en 1973 par le poete Adrian Păunescu, le Cénacle “Flacăra”, a été le phénomene le plus prodigieux de la propagande culturelle du régimeCeauşescu. Cette étude questionne le fonctionnement du cénacle sous l’angle du réseau relationnel des acteurs de cette propagande ainsi que de ses effets dans la culture politique de la jeunesse roumaine des années 1970-1980. L’analyse du Cénacle «Flacăra» rende compte du positionnement de son fondateur en tant qu’acteur actif de la propagande nationaliste du régime Ceauşescu, de la maniere dont son action publique s’insere dans l’action des autres acteurs de la meme catégorie, des buts de sa stratégie de confi scation de la culture alternative des jeunes et des moyens employés pour les atteindre.
9. History of Communism in Europe: Volume > 2
Luciana M. Jinga Intellectuelles ou apparatchiks. Les politiques pour la promotion des femmes dans le Parti Communiste Roumain
abstract | view |  rights & permissions
L’État communiste roumain s’est appuyé dans sa politique concernant le statut des femmes sur deux principaux piliers: la loi (prétendument égalitaire) et partis communistes de la région. Une particularité du cas roumain a été, en revanche, la promotion constante des femmes dans le parti et le suivi attentif des pourcentages. Cependant, malgré les mesures proactives prises dans les années 1970 et 1980, la représentation féminine au sein du PCR n’a jamais dépassé 36%. Une présence numériquement importante au sein du parti n’a pas conduit a une représentation similaire dans les instances politiques dirigeantes. Ici aussi, notre étude nous a permis de nuancer les appréciations et de mettre en évidence une disparité entre les organes locaux et les organes centraux du parti. Dans les comités du parti au niveau départemental, le pourcentage de femmes était a peu pres le meme (sinon plus élevé) que la moyenne nationale des femmes membres du parti. Au contraire, dans les instances centrales notamment dans le Comité Central, le Comité Politique Exécutif ou son Bureau, la présence des femmes restait plutôt une exception. Le cumul des fonctions a toutefois donné au niveau de l’opinion publique l’image d’une omniprésence féminine dans les postes de direction, aussi bien dans les organismes civiques que dans les instances du parti et les institutions d’Etat. Il nous a semblé intéressant de confronter cette image commune avec la situation réelle. L’analyse attentive des diff érentes instances nous a permis d’identifi er un groupe dirigeant formé par les femmes membres du parti «cumulardes». Il ne comprenait pas plus de 30 a 40 personnes. Le portrait général des femmes membres du parti, élues au Comité Central Parti Communiste Roumain, diff ere de l’image stéréotypée de l’ouvriere analphabete, militante du parti, promue uniquement pour l’adhésion totale au parti et moins pour des raisons méritocratiques. Depuis octobre 1945, la proportion des intellectuelles a été signifi cative, meme majoritaire pendant des deux décennies. Comme pour l’organisation féminine de masse, le Parti Communiste Roumain a désigné comme représentantes au Comité Central des femmes sur lesquelles on pouvait compter du point de vue professionnel et intellectuellement.
10. History of Communism in Europe: Volume > 3
Aurelia Vasile L’industrie cinématographique roumaine au service de la nation. Les enjeux de la production des fi lms sur l’antiquité durant la période communiste
abstract | view |  rights & permissions
L’objet d’analyse de cette étude est la production des films traitant l’antiquité et réalisés en Roumanie pendant le régime communiste. Il s’agit plus précisément de trois films : Les Daces (1965, Sergiu Nicolaescu), La Colonne (1968, Mircea Drăgan) et Burebista (1980, Gheorghe Vitanidis). Leur production témoigne des conditions politiques, idéologiques et économiques qui ont marqué le processus de reconstitution historique. Cet article tente de retracer le cheminement décisionnel dans la production de ces films, les objectifs des cinéastes et des autres professionnels du cinéma, le rôle du pouvoir politique dans leur évolution de 1960 jusqu’en 1970.
11. History of Communism in Europe: Volume > 3
Luciana Jinga Citoyenneté et Travail des Femmes dans la Roumanie Communiste
abstract | view |  rights & permissions
Les pratiques de l’État définissent et légitiment les divisions de genre et les identités genrées. Le point central de l’article est la nature de la citoyennetédes femmes, en Roumanie, pendant le régime communiste. Pour construire ses sujets genrés, le régime communiste a utilisé a la fois le discours officiel et le cadre législatif. La recherche este construite autour une étude de cas, l’activité salariée, uncarrefour pour toutes les politiques de l’état communiste envers sa population féminine, génératrice de libertés et sources d’inégalité en meme temps. Il serait abusif d’affirmer que toutes les mesures prises par le régime communiste ont été vouées a l’échec. L’acces des femmes a l’éducation et l’entrée dans une activité professionnelle salariée ont été deux préoccupations majeures du régime communiste et la postérité de ces deux domaines mérite a etre soulignée. Car, si la présence politique des femmes apres 1989 a été insignifiante, sur le plan professionnel, les femmes ont maintenu et meme renforcé leurs positions. Le degré de réussite scolaire a tous les niveaux d’études et les revenus obtenus par les femmes en Roumanie montrent que les actions du régime communiste dans ces domaines ont déterminé un changement durable et profond des mentalités et des comportements sociaux. Dans cette postérité disparate et nuancée on peut trouver les arguments d’une interprétation plus nuancée, de ce qu’a été la citoyenneté des femmes pendant le communisme.
12. History of Communism in Europe: Volume > 4
Camelia Runceanu Le « procès du communisme » et les formes de la rhétorique de l’« anticommunisme » dans la presse intellectuelle roumaine audébut des années 1990
abstract | view |  rights & permissions
Sous l’emprise de l’urgence, a la suite de la démission du communisme, des intellectuels autonomistes d’avant 1989 se mobilisent au nom de la morale. Le regroupement d’intellectuels permet de mettre en valeur le capital moral qu’ils cumulent et que certains ont obtenu avant 1989 et le volume du capital symbolique en procédant a une réévaluation du capital culturel acquis sous le communisme pour s’engager au nom des valeurs intellectuelles. L’affirmation collective des intellectuels suppose la construction d’une identité commune qui est en rapport avec l’évaluation du passé. Cet article présente une premiere étape dans le travail de construction d’une identité commune et de légitimation des engagements intellectuels qui consiste dans le recours a la mémoire individuelle au moment meme de la restructuration de l’espace politique et dans la formulation du « proces du communisme » comme proces « moral». Le témoignage est une forme prise par le travail de mémoire qui prend une place importante dans les stratégies discursives de légitimation de la position des intellectuels, des revendications d’un rôle politique par des intellectuels consacrés sous le communisme et des intellectuels autonomistes de la période communiste. Le travail de mémoire qui nous est présenté sous diverses formes s’inscrit et fonde l’objectif principal de ces intellectuels, a savoir faire le « proces du communisme ».
13. History of Communism in Europe: Volume > 7
Elisa Goudin Faire collaborer artistes, intellectuels et ouvriers pour créer une société meilleure: les stratégies politiques du SED en matière de gestion de la culture en RDA
abstract | view |  rights & permissions
Les archives municipales de Berlin ont conservé tous les documents produits par la Maison berlinoise du travail culturel, Berliner Haus für Kulturarbeit, qui a été fondée en 1953 sous le nom de Berliner Volkskunstkabinett et dissoute en 1991. Ces archives permettent de suivre en filigrane les réflexions conduites en RDA sur le thème de l’action culturelle publique, dont les deux interrogations principales peuvent se résumer ainsi : comment peut-on encourager différentes formes de participation des travailleurs et ainsi favoriser le développement d’un art censé être authentiquement populaire et acquis à la cause de la révolution socialiste ? Et comment l’art peut-il être le vecteur d’une identification « nationale » avec l’État de RDA ?Nous proposons d’étudier ces archives sous l’angle du combat mené par le SED, le parti communiste au pouvoir en RDA, pour créer une société révolutionnaire, pour rendre possible l’utopie d’une société parfaitement égalitaire par le moyen de l’art. En effet, si les choix économiques, politiques, sociaux du SED sont bien connus aujourd’hui, les chercheurs se sont pour l’instant moins intéressés au langage du politique dans le domaine artistique, et notamment à la question centrale de savoir comment ce régime concevait son rôle et sa responsabilité à l’égard des pratiques artistiques des ouvriers.
14. History of Communism in Europe: Volume > 7
Stefan Lémny La délation dans la Roumanie communiste: Lectures pour une nouvelle recherche
abstract | view |  rights & permissions
L’étude de la dénonciation n’est pas un sujet nouveau dans l’historiographie mondiale. Elle bénéficie de prémisses importantes, reparties très inégalement par époques historiques ou par régions géographiques. Il s’impose de constater, sans entrer dans les détails des préoccupations en la matière, l’importance qu’a connue la recherche de ce phénomène dans l’antiquité greco-latiné, dans la république vénitienne de l’époque pré-moderne et moderne ou dans la France révolutionnaire. La chute du Mur a considérablement apporté à l’ordre du jour cette direction d’études, dans le contexte de l’intérêt plus général pour l’histoire du monde communiste. En effet, comment comprendre le fonctionnement de ce monde sans prendre en compte son mécanisme complexe, entremêlant le bruit de la propagande et le silence du secret ?Nous souhaitons proposer une direction de recherche à partir de l’évaluation de l’historiographie la plus récente et de la méthodologie qu’elle suggère.
15. ProtoSociology: Volume > 8/9
Raymound Boudon Une éthique est-elle possible en l'absence de croyances dogmatiques?
abstract | view |  rights & permissions
A recurrent topic among philosophers as well as social scientists since Novalis, Comte, Weber, modem existentialists, and post-modern sociologists, etc. is that in the absence of what Tocqueville called "dogmatic beliefs” values cannot be grounded : you prefer liberty, I prefer equality; none of us would be neither right nor wrong. Contemporary writers as Rawls and Habermas defend, against this current view, the idea that value statements can be grounded rationally. Habermas' theory of communicational rationality remains procedural, formal and on the whole mysterious, however: how can this peculiar type of rationality be definied and made analytical? A cognitive theory of axiological rationality is developed here starting from the basic point that normative statements and axiological beliefs should be analyzed as grounded on reasons with a transsubjective validity, as positive statements are. This theory is checked in a tentative fashion against some examples of axiological belieft from ordinary experience and against a few pieces ofdata drawn from experimental social psychology.
16. Symposion: Volume > 2 > Issue: 1
Anca Dohotariu « Articuler » vie familiale et vie professionnelle: un objectif européen dans les politiques roumaines de l’égalité des chances ?
abstract | view |  rights & permissions
This article intends to show the distance between work-life balance as a political and social issue at the EU and Romanian level, through the lens of the local gender equality policies following the process of EU accession. The article provides, in its first part, a brief presentation of the main theoretical axes structuring the available literature, followed up by the analysis of the occurrence of the work-life balance issue at the European level. Then the study examines the normative dimension of work-life balance in post-communist Romania, seeking to understand to what extent work-life balance policies have been designed and implemented in the last 25 years.
17. Symposion: Volume > 2 > Issue: 2
Maja Alexandra Nazaruk Contre la prestance du déterminisme social: Bourdieu et Melançon
abstract | view |  rights & permissions
Focused on the notion of the threshold of objectivity, my article dissects the empirical mirror-glass of the philosophy of Joseph Melançon. I propose to thrust this emblematic perspective of determinist discourse against the literary turn, acclaimed for its underpinning ambiguous subjectivity – here notably made relevant by Pierre Bourdieu. Both discursive practices complete each other and reject each other in a self-feeding spiral: incessant motivation for a hybrid, vexing study of mutual tensions.
18. Symposion: Volume > 2 > Issue: 4
Annie Barthélémy Le self dans l’ouvrage de Ricoeur Soi-même comme un autre. L’attestation de soi : certitude et fragilité du self
abstract | view |  rights & permissions
The paper aims to explain how Paul Ricoeur’s phenomenological and hermeneutic approach offers an original theory of the self as self-attestation. Considering useful an approach that combines the psychological uses of the notion of self with a reflection on one’s capacity to design himself/herself as a person, the paper offers a thorough analysis of Ricoeur’s work Soi-même comme un autre / Oneself as Another. The main purpose of this analysis is to highlight that, drawing a clear distinction between two forms of identity (la mêmeté/sameness and l’ipséité/selfhood) and proposing a dialectic between the self and the other, Ricoeur grounds his theory on a notion of self which includes one’s acceptance of the other.
19. Zeitschrift für Sozialforschung: Volume > 2 > Issue: 2
Jeanne Duprat La famille et la société dans la sociologie française
20. Zeitschrift für Sozialforschung: Volume > 3 > Issue: 3
C. Bouglé La sociologie économique en France
abstract | view |  rights & permissions
Die Arbeit untersucht, wieweit soziologische Fragestellungen in die gegenwärtige französische Nationalökonomie eingegangen sind. B. unterscheidet drei Formen nationalökonomischer Systembildung : die liberale, die nationale und die soziale Ökonomik. Die klassische liberale Ökonomie hat sich in der jüngsten Gegenwart zur mathematischen Ökonomie entwik- kelt. Beide sind aber vom soziologischen Gesichtspunkt aus unzulänglich, da sie von der Fiktion des homo oeconomicus ausgehen und die gegebene gesellschaftliche Struktur, ja die gesamte geschichtliche Bewegung bei ihrem Kalkül vernachlässigen. Im Gegensatz zu dieser reinen Ökonomie setzt sich immer stärker ein ökonomisches Denken durch, das den sozialen Fakten wirklich Rechnung trägt. In einer grossen Auseinandersetzung mit den Anschauungen von Simiand und Halbwachs weist B. nach, wie beide Wissenschaften, die Nationalökonomie ebenso wie die Soziologie? zu gewinnen haben, wenn die ökonomische Wissenschaft bei ihren Untersuchungen die entscheidenden gesellschaftlichen Daten, die sozialen Gruppen, ihre Bedürfnisse, ihre Dynamik einzusetzen weiss.This article examines the extent to which sociological problems have entered into present French political economy. According to B., three different types of systems of political economy have been developed — liberal, national and social economics. Very recently, classical liberal economics have evolved into mathematical economics. Both, however, are insufficient from a sociological viewpoint, in that they start from the fiction of the ,,homo oeconomicus“ and neglect the given social structure and even the entire historical movement. In contrast to this type of pure economics, economic thinking that actually takes into account the social factors is constantly gaining ground. In a detailed analysis of the opinions of Simiand and Halbwachs, B. proves that both sciences — political economy as well as sociology — would only gain if the science of economics would embody in its studies the basic social facts — the social groups, their needs and their dynamics.