Displaying: 21-40 of 141 documents

0.153 sec

21. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 43 > Issue: 4
Paule-Monique Vernes La Décade philosophique comme système, 1794-1807 (premiere partie)
22. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 43 > Issue: 4
Mitia Rioux-Beaune Voltaire. Du cartésianisme aux Lumières
23. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 1
Pascal Ludwig Une défense hétérodoxe de la conception inférentialiste de I’introspection
abstract | view |  rights & permissions
RÉSUMÉ: Le but de cet article est de défendre une conception inférentialiste de l’introspection des qualia contre une série d’objections apparemment décisives. Selon la theorie inférentialiste, une auto-attribution d’un état qualitatifest la conclusion d’un raisonnement, plutôt que le résultat d’une expérience d’un type spécifique. Contre cela, il a été remarqué qu'il ne semble pas exister de raisonnements déductifs formellement corrects permettant d’arriver à une conclusion introspective. Je concède que toute tentative visant à construire de tels raisonnements est à coup sûr vouée à l’échec. Mais cela ne me semble pas menacer l’approche inférentialiste. Certaines inférences sont en effet correctes non pas en vertu de leur forme logique, mais en raison du sens des concepts qu’elles mobilisent. Je soutiens que c’est précisément le cas des raisonnement introspectifs. Ceux-ci sont matériellement corrects, en raison des relations inférentielles a priori reliant le concept d’expérience consciente à certains concepts démonstratifs.ABSTRACT: The aim of this article is to defend the inferentialist conception of qualia introspection against some apparently decisive objections. According to inferentialism, a self-attribution of a qualitative state is to be understood as the conclusion of an inference, rather than as issuing from an experience of a specific kind. It has been objected that formally correct inferences warranting introspective conclusions are simply not to be found. I concede this point, but maintain that inferentialism should not be abandoned. Some deductive inferences are correct because of the contents of the concepts which occur in them, rather than in virtue of their logical form. I claim that this is what happens for introspective inferences: they are materially correct because of apriori conceptual liaisons linking the concept of a conscious experience with a certain class of demonstrative concepts.
24. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 1
Joëlle Proust Réponse à Édouard Machery. Pour une pensée évolutionniste des répresentations: le cas de l’objectivité
25. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 1
Aikaterini Lefka Éthiques grecques
26. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 1
Arnaud Dewalque Les Néokantiens. Valeur et vérité
27. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 1
Christian Nadeau Le Crépuscule d’une idole. Nietzsehe et la pensée fasciste
28. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 1
Marceline Morais Le souverain bien politique chez Kant. Etat des nations ou federalisme libre des Etats?
abstract | view |  rights & permissions
RÉSUMÉ: Notre intention dans cet article est de montrer qu’il existe deux versions différentes du souverain bien politique chez Kant et de déterminer laquelle est la plus cohérente avec l’ensemble de sa philosophie pratique. Ayant d’abord soutenu une version forte et étatique du Völkerbund conçu comme un Völkerstadt, Kant s’en éloigne progressivement jusqu’à soutenir une version non étatique de l’ordre juridique et politique international sous la forme d’une association d’États libres. Les arguments d’ordre moral avancés par Kant pour soutenir cette nouvelle version de la Société des Nations ne sont rationnellement acceptables que si nous convenons qu’il a désormais abandonné l’analogie individu / État qui se trouvait pourtant à la base de l’argumentation visant à rendre nécessaire l’institution d’un ordre international. La faillite de l’analogie individu / État annonce que le modèle vers lequel doit s’orienter l’ordre politique international n’est pas l’État de droit coercitif et légal, mais l’idéal de la communauté éthique qui repose sur l’autonomie et l’intention morale des États.ABSTRACT: The purpose of this article is to determine which of the two representations of the highest political good in Kant’s philosophy is the more consistent with his whole practical philosophy. After having defended a strong version of the highest politicaI good, in which the Völkerbund was more like a Völkerstadt, Kant went on to affirm a non-state version of the international political and juridical order, now conceived as an association of free states. The arguments Kant proposes to ground his new conception of the international political order cannot be very convincing unless we admit that he has definitively abandoned the earlier analogy he made between the individual and the state. The collapsing of this analogy, which he had first proposed in order to justify a legalization of the international political order, shows that the model he has in mind for the highest political good is not the power of the national state but the ideal of an ethical commonwealth which relies only on the autonomy and the moral intentions of the states.
29. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 2
Max Kistler Réduction «rôle-occupant», réduction «micro-macro» et explication réductrice a priori
abstract | view |  rights & permissions
RÉSUMÉ:Selon une thése importante, il est en principe possible de déduire de manière a priori la plupart des vérités macroscopiques d’une (hypothétique) description complète du monde en termes microphysiques P, et donc de construire des explications réductrices a priori. Contre cette thèse, je montre que l’explication réductrice requiert des informations sur les phénomènes à réduire qui ne peuvent pas être extraites a priori des seules informations microphysiques. De telles réductions ont deux parties : une «reductionRO» («role-occupant») établit qu’une macropropriété M joue un rôle causal spécifié en termes macroscopiques, alors qu’une «réductionMM» («micro-macro») montre qu’une micropropriété donne lieu à M.ABSTRACT: It has been argued that most truths about macroscopic states of affairs are entailed by a (hypothetical) complete description P of the world in microscopic terms. In principle, micro-reductive explanations of non-microphysical truths could be constructed a priori. Against this claim, I show that reductive explanation requires knowledge about the phenomena to be reduced which cannot be a priori extracted from microphysical information alone. Such reductions proceed in two steps: a “reductionRO” (“role-occupant”) establishes that a macroproperty M plays a certain causal role (specified in macro-terms), while a “reductionMM” (“micro-macro”) establishes that some microproperty gives rise to M.
30. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 2
Yvon Gauthier Hilbert et la notion d’existence en mathématiques
31. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 2
Jimmy Plourde Wittgenstein et les théories du jugement de Russell et de Meinong
abstract | view |  rights & permissions
RÉSUMÉ: Un des principaux enjeux de la théorie du jugement de Russell consistait à élaborer une théorie qui n’engage pas à admettre des entités complexes vraies, fausses ou inexistantes tels que les objectifs meinongiens. Dans l’etude du débat entre Russell et Wittgenstein sur cette théorie, on n’a jamais sérieusement envisagé que Wittgenstein n’ait pas suivi Russell sur cette question et qu’il ait plutôt adopteune position plus proche de celle de Meinong. Dans cet article, j’aborde cette question et soutiens que Wittgenstein a trouvé la solution aux problèmes posés par la théorie du jugement de Russell dans la théorie de l’image et qu’il a longuement hésité dans les Carnets entre des versions de la théorie de l’image en accord avec la position de Russell et des versions en accord avec celle de Meinong. Enfin, je soutiens qu’il a finalement tranché la question dans le Tractatus en optant pour une théorie du type de celle privilégiée par Meinong.ABSTRACT: One of the main challenges faced by Russell’s theory of judgement was to provide a satisfactory account of judgement that was not committed to the existence of true, false, or non-existent complex entities such as Meinongian objectives. In the study of the Russell-Wittgenstein debate on that theory, scholars never considered the idea that Wittgenstein might not have followed Russell on that issue. In this article, I address that question and hold, first, that problems raised by Russell’s theory of judgement find their solution in the picture theory. Then, I show that Wittgenstein hesitated for a long period of time in the Notebooks between a version of his solution which is committed to the existence of possible (non-existing) complex entities and one which is not. Finally, I argue that he did, along with Meinong, go for a committing version in the Tractatus.
32. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 2
Eve Gaudet Indétermination de la traduction et sous-détermination chez Quine
abstract | view |  rights & permissions
RÉSUMÉ: Je propose iei une interprétation de la position quinienne sur l’asymetrie entre l’indétermination de la traduction et la sous-détermination. Je discute les articIes de Chomsky, Rorty et Friedman, qui prétendent montrer que l’asymétrie défendue par Quine est inacceptable. J’examine en outre les points de vue de Føllesdal et Gibson, deux auteurs en accord avec Quine au sujet de l’asymétrie. Je défends l’idée selon laquelle il faut admettre le réalisme de Quine, mais pas son physicalisme, pour être en mesure de reeonnaître l’asymétrie entre le cas des théories scientifiques et celui des manuels de traduction.ABSTRACT: I propose an interpretation of Quine’s position on the asymmetry between indeterminacy of translation and underdetermination of theory. The positions of Chomsky, Rorty, and Friedman, who reject the asymmetry, are presented and criticized. The same is done with Føllesdal’s and Gibson’s views, which are favourable to Quine’s. I argue that we must admit Quine’s realism but not his physicalism in order to accept the asymmetry.
33. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 3
Arianna Betti Propositions et états de choses chez Twardowski
abstract | view |  rights & permissions
RÉSUMÉ: Sur le contenu et l’objet des représentations (1894) de Kazimierz Twardowski est un des textes les plus influents de la tradition autrichienne. Le manuscrit Logik (1894-1895) complète ce dernier et nous permet entre autres de reconstruire la théorie du jugement de Twardowski. Ces textes soulèvent plusieurs questions, en particulier si Twardowski acceptait les notions de propositions et d’etats de choses, et si sa théorie est acceptable. Cet article presente la théorie de Twardowski, montre qu’il acceptait les états de choses, qu’il avait une notion de proposition et qu’il s’agit d’une theorie intéressante et raffinée.ABSTRACT: Twardowski’s On the Content and Object of Presentations (1894) is one of the most influential works that Austrian philosophy has lelt to posterity. The manuscript Logik (1894-1895) supplements that work and allows us to reconstruct Twardowski’s theory of judgement. These texts raise several issues, in particular whether Twardowski accepts propositions and states of affairs in his theory of judgement and whether his theory is acceptable. This article presents Twardowski’s theory, shows that he accepts states of affairs, that he has a notion of proposition, and that his theory is interesting and sophisticated.
34. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 3
Stéphane Courtois Éthique de l’espèce et autonomie morale: Àquels défis nous confronte l’ingénierie génétique?
35. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 3
Martin Montminy Holisme, référence et irréductibilité du mental
abstract | view |  rights & permissions
RÉSUMÉ: J’examine en détail l’argument vaguement suggéré par Davidson selon lequel le holisme entraînerait l’irreductibilité du mental. Je défends cet argument contre deux objections souvent faites contre des arguments visant à dériver des thèses métaphysiques à partir de prémisses portant sur nos critères ordinaires d’application de nos termes. J’invoque la sémantique bidimensionnelle pour expliquer les liensentre ces critères et les questions touchant la référence et la réduction. Je montre comment l’irréductibilité du mental dérive du caractère holiste et flexible des critères d’attribution de croyances et d’états intentionnels.ABSTRACT: I examine in detail the argument vaguely suggested by Davidson to the effect that holism entails the irreducibility of the mental. I defend this argument against two objections often made against arguments that attempt to derive metaphysical theses from premises that concern our ordinary criteria for applying terms. I appeal to two-dimensional semantics to explain the links between these criteria and issues about relerence and reduction. I show how the irreducibility of the mental follows from the holistic and flexible character of our criteria for attributing beliefs and intentional states.
36. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 3
Claude Panaccio L’Esprit et la nature
37. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 3
David Piché Théories de l’intentionnalité au Moyen Âge
38. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 4
Yvon LaFrance La République
39. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 4
Tobias Cheung Experimentalsysteme und epistemische Dinge. Eine Geschichte der Proteinsynthese im Reagenzglas
40. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie: Volume > 44 > Issue: 4
Sébastien Charles Der Garten und die Moderne. Epikureische Moral und Politik vom Humanismus bis zur Aufklärung