Search narrowed by:



Narrow search


By category:

By publication type:

By language:

By journals:

By document type:


Displaying: 21-29 of 29 documents

0.099 sec

21. Chôra: Volume > 2
Bulletin du Groupe de Recherches Anciennes et Médiévales
22. Chôra: Volume > 2
Simona Vucu Tratate teologice
23. Chôra: Volume > 3/4
Alexander Baumgarten In Professoris Johannis Jolivet Honorem Egregia Laudatio
24. Chôra: Volume > 3/4
Bulletin du groupe de recherches anciennes et médiévales
25. Chôra: Volume > 5
Roberto Reali Letture contemporanee di Plotino
26. Chôra: Volume > 5
Vasile Muscă Il neoplatonismo tra passato e presente
27. Chôra: Volume > 6
Francesca Alesse Alcuni aspetti del concetto stoico di sostanza e identità dell'individuo
abstract | view |  rights & permissions
Les Stoïciens formulent une conception de la «substance», ou ousia, qui tient un rôle très important dans différentes parties de leur système, parmi lesquelles la cosmologie, la psychologie et l'éthique. Au concept de substance est liée ce qu.on appelle la table des quatre 'catégories'. Cette dernière est considéréepar certains interprètes récents comme l'issue d'un processus historique relativement long, qui trouve sa formulation achevée seulement avec Chrysippe. Les sources relatives à la théorie des quatre catégories forment, comme on le sait, une tradition indirecte et dans une large mesure également hostile, parce qu'elle est transmise surtout par Plutarque, Plotin et les commentateurs aristotéliciens des Catégories. Pourtant, ces sources permettent de saisir certaines des questions qui sont au centre de la réflexion stoïcienne sur l'être. Parmi les plus significatives, il y a la question du rapport entre substance et matière, et la question de la signification de la substance individuelle.
28. Chôra: Volume > 7/8
Bulletin du groupe de recherches anciennes et médiévales
29. Chôra: Volume > 7/8
Cristina Cerami Generazione verticale, generazione orizzontale: il principio di sinonimia nel Commento Grande di Averroè al libro Z della Metafisica di Aristotele
abstract | view |  rights & permissions
Le but de cet article est d’analyser l’interprétation qu’Averroès propose de l’étude de la génération spontanée développée par Aristote dans le chapitre 9du livre Z de la Métaphysique et montrer que pour Averroès le véritable enjeu de cette étude est celui de démontrer que l’agent et le produit de la génération ontune même forme. C’est cette thèse, en effet, qui d’après le Cordouan permet en dernière instance d’instaurer entre le monde céleste et le monde terrestre unecausalité, pour ainsi dire, «perpendiculaire» qui sauve à la fois l’efficacité des causes secondes et celle de la cause première qui agit par l’intermédiaire descauses célestes. Ce nouveau cadre cosmologico-ontologique apparaît manifestement comme le produit d’une stratégie menée directement contre Avicenne, carle but ultime d’Averroès est de substituer sa propre théorie de l’Artisan divin à la théorie platonicienne de la création démiurgique, à laquelle il assimile la théorieavicennienne d’une donation des formes par une Intelligence cosmique.