Displaying: 81-100 of 539 documents

0.289 sec

81. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 6 > Issue: 12
Carlos Morujão Ética e Direitos Humanos
abstract | view |  rights & permissions
Da ns cet article, en jou ant, en un certain sens, Kant contre Heidegger, on a essayé de penser les droits d e l’homme a partir de l’instance qui les fonde, celle du rapport. On a montré de quelle façon l’émergence de la société civile, avec les temps modernes, rend caduc tout essai (comme ceux qu’on a connu sous le romantisme) de récupérer le modèle grec de la polis, en tant que modèle de la pure sociabilité. Pour finir, on remarque que la seule voie d’accès à cette question qui soit à la hauteur des problèmes posés par notre temps, nous contraint à abandonner toute pensée du “propre” ou de la “propriété” (qui est encore celle de Heidegger), à la faveur d ’une pensée de l’autre.
82. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 6 > Issue: 12
Hermenegildo Ferreira Borges Nova Retórica e Reconstrução dos Direitos Humanos
abstract | view |  rights & permissions
Caractériser la rationalité qui fond les Droits de l’Homme dans la Modernité, en vue d’identifier l’élément de fragilité qui aura permis la rupture totalitaire avec la tradition humaniste de l’Occident et le conséquent génocide de groupes humains “superflus” et “décartables”, est le seuil de not re réfléxion. L’exercice réflexif sur “l’expérience limite” de privation de tous les droits est l’expression d’un éffort ayant pour but échapper au piège de la généricité abstraite qui caractérise l’utilisation “rhétorique” des Droits de l’Homme. Surmonter ce vide formel, aussi bien qu’un concept d'universalité, marqué idéologiquement par les doctrines fonctionalistes et le subjectivisme radical, est l’objet final de ce travail qui transforme en complices et en complémentair es les éfforts de Hannah Arendt et Chaïm Perelman, dans l’entreprise de “réconstruction” des Droits de l’Homme.
83. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 6 > Issue: 12
Carlos João Correia Identidade Pessoal: Notas para uma Redefinição do Conceito de Pessoa Segundo o Pensamento de Ricoeur
abstract | view |  rights & permissions
This paper has the purpose of showing the way the concept of narrative identity, suggested by Ricoeur, enables us to re-evaluate the paradoxes resulting from the two classic criteria (“body” and “memory”) used to solve the problem of personal identity.
84. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 6 > Issue: 12
Cristina Beckert O Doente Psiquiátrico como Pessoa Moral: Entre o Direito à Saúde e o Direito à Autonomia
abstract | view |  rights & permissions
This paper tries to show that psychiatric patients must be considered as moral persons and not just as individuals whose mental health needs to be cared for. To do that, it analyses the various senses of the word person in its moral, social and juridical dimensions and relates them with the two main ethic principles: the principle of autonomy and the principle of beneficence, arriving to the conclusion that the first one must be fully respected by means of an “informed consent” or at least an “assent” given by the patient in case new treatments are required or when being subject to medical experimentation.
85. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 6 > Issue: 12
Aylton Barbieri Durão Kant e o Suposto Direito de Mentir por Filantropia
abstract | view |  rights & permissions
Dans cet essai, on analyse le célèbre opuscule où Kant, dans sa réponse à Benjamin Constant, refuse, comme étant moralement et juridiquement indéfensable, le droit de mentir, même s’il est fondé sur des motivations philantropiques. Le caractère inacceptable du mensonge, si frequemment cité pour caractériser le rigorisme éthique du philosophe de Königsberg, vient ici abordé en liaison avec d’autres topiques de la pensée éthique et politique de Kant, soit le concept d’impératif catégorique, soit le refus d’admettre le droit de résistance.
86. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 6 > Issue: 12
Pedro Galvão A Ciência na Educação Segundo John Dewey
abstract | view |  rights & permissions
Education plays a very special role in Dewey’s System of thought. And according to Dewey, science, being knowledge at its best, has an unsurpassable educational value which every genuine democracy must take seriously. Here I try to show how and why Dewey developed this point of view. I start by considering how, in Dewey’s System, education is seen as a form of experience deeply significant to philosophy. Then I try to stress the most inte resting points concerning Dewey’s view of education as a social process. This leds me to explain why Dewey thought that the best kind of education should occur in a democratic environment and what does he mean by that. At this point it becomes possible (I hope) to effectively understand where Dewey saw the educational value of scientific knowledge and how, according to him, should that value be promoted. Since the superiority of scientific knowledge lies in its method, Dewey argued, science becomes deprived of all its educational value whenever is taught, as ususal, as a mere ready-made subject-matter.
87. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 6 > Issue: 12
Pedro M. S. Alves O Homem Verdadeiro e a Máquina de Terra: Sobre o Problema Mente/Corpo e o Tema da Consciência no Pensamento de Descartes
abstract | view |  rights & permissions
En partant des derniers paragraphes de la cinquième parti du Discours de la Méthode, on a reconstitué la formulation cartésienne de la perception d’un autre moi. Les critères de l’usage du langage et de la plasticité du comportement ont été analysés à la lumière de l’idée d’une machine universelle et du test de Turing. On conclut de la faiblesse de l’argument cartésien sur l’irréductibilité de la pensée à un dispositif machinal. En tant qu’issue de la difficulté, on propose une révision de la façon cartésienne de caractérisation de la pensée à partir du concept d’expérience, tout en abandonnant le thème d’une perception interne incommunicable et intémoignable.
88. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 13
Xavier Tilliette, Maria Tereza Santos Ciência Natural e Antropologia no Jovem Schelling
abstract | view |  rights & permissions
Schelling plein d’enthousiasme a commencé à léna son cours d’hiver 1798 avec une “esquisse de philosophie de la Nature”. Elle fais ait suite à deux publications originales, les Idées pour une philosophie de la nature (1797, inachevées) et L'âme du Monde (1798), qui eut un grand retentissement. Ces ouvrages avaient pour fil conducteur la devise: l’esprit nature invisible, la nature esprit visible. Or le cours d'Iéna consacre la philosophie de la Nature comme science originale et autonome, détachée de l’instance transcendentale. Quoique rédigée schématiquement, réduite à la sécheresse de l'exposé didactique, l'Esquisse regorge d'idées neuves. On a choisi d'insister sur l’anthropologie, fortement insérée dans la Nature, et, au sein de l'anthropologie, sur l’aspect de la sexualité. Cet aspect, méconnu des interprètes, est un hapax dans l'oeuvre. Schelling établit une sexualité surtout générique, caractérisée par le sacrifice de l'individu à l’espèce. D’une façon générale, dans la ligne du poème burlesque Heinz Widerporst, le jeune Schelling prône une homologie de la Nature et de l’Homme.
89. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 13
António Pedro Mesquita Λόγοϛ e Φιλία em Heraclito. Sentido e Função do Conceito de Φιλία na Filosofia de Heraclito
abstract | view |  rights & permissions
In this article, we aim to offer a new overall interpretation of Heraclitus’ philosophy, through an analysis of his own implicit conception of ‘philosophy’, as it is insinuated in the few but important (and frequently underestimated) fragments where the word philia occurs (B87, B123). In these fragments (as in B54), a clear distinction between reality and appearance is drawn for the first time in the history of philosophy; and, accordingly, philosophy itself is hinted at as a direct ‘attachment’ to reality, beyond the appearances that conceal it. Using this result as a hermeneutic principle, a thorough survey of the most significant fragments is then proposed. The outcome of such a survey is, hopefully, the presentation of Heraclitus’ main doctrines as a coherent whole.
90. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 13
Mafalda de Faria Blanc A Natureza do Filosofar Segundo a "Fenomenologia do Espírito" de Hegel
abstract | view |  rights & permissions
A partir d’un commentaire aussi proche que possible du texte de Hegel, on relève la conception de l’acte philosophique, son essence et méthode, dans la “Phénoménologie de l ’Esprit”. Dans un premier moment et à partir d’une analyse du Préface, on contraste ce que le philosophe désigne comme le “travail du concept” dans l’interpretation dialéctique et spéculative de la proposition avec l’intuitionisme romantique et le formalism e méthodologique de la philosophie des Lumières de l’époque. Dans un deuxième moment, on expose la nature du projet phénoménologique, tel qu’il est présenté dans l’Introduction de l’oeuvre, en tant que propédeutique au “Système de la Science”. La distinction, imanente e constitutive de la conscience, entre son savoir de l’objet et sa vraie nature en-soi règle et guide l’esprit dans son ascension à la Science. Celle-ci est décrite dans ses principaux moments individuels et colectifs, le temps et l’histoire étant conçus comme l’apparaître extérieur du “Concept” ou de l’Absolu, le chemin qu’il doit subir a fin d’acceder à soi comme sujet.
91. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 13
José António Leite Cruz de Matos Pacheco A Dialéctica da Verdade e do Sentido: Subsídios para o Situar de uma Estética em Weil
abstract | view |  rights & permissions
L’étude de la dialectique de la Vérité et du Sens chez Weil nous conduit, dans cet essai, à en visager pourquoi n’aurait-il pas élaboré une philosophie du sens de l ’être-là (ce que nous apellons ici, dans l’aception kantienne de la Kritik der Urteilskraft, plutôt que dans celle de Baumgarten: une réflexion esthétique), et quelle est la signification profonde de cette absence, étant donné que le sens constitue, selon Eric Weil, le fond et le fondement de tout discours, de toute philosophie et de toute vérité. On y cherche à montrer, finalement, l’impossibilite de cette esthétique: la proximité entre la philosophie et la poésie (poésie en tant que lieu-même de création de sens), chez Weil et selon lui, veut dire que le philosophe ne devra pas refouler la mémoire de la naissance de la philosophie à partir de la poésie, mais, aussi, qu’il ne pourra pas y parler philosophiquement, ou, donc, mettre en discours et en science - une esthétique, justement - ce mouvement de sens qui fonde le discours philosophique.
92. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 13
Martin Heidegger, Alexandre Franco de Sá A Europa e a Filosofia Alemã
93. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 13
Fernanda Henriques Há um Modo Feminino de Habitar Deus?
94. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 13
Célia Teixeira A Objectividade na Filosofia Moral de Immanuel Kant
abstract | view |  rights & permissions
This paper tries to show that despite the problems surrounding the defence of an objective morality, this is a better alternative than a subjective one. For this I take the moral philosophy of Kant as an example of an objective moral philosophy. I start by spelling out briefly his moral philosophy, then I show the problems he has to face, and finally I defend his standpoint against a subjective one that aims at depriving us from our moral responsibilities as moral agents and human beings.
95. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 13
Alexandre Costa Um Novo Empédocles?
96. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 14
Leonel Ribeiro dos Santos Editorial
97. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 14
João Maria André O Homem Como Microcosmo: Da Concepção Dinâmica do Homem em Nicolau de Cusa à Inflexão Espiritualista da Antropologia de Ficino
abstract | view |  rights & permissions
Dans cet article, on essaie de présenter quelques traits fondamentaux de la conception de l’homme chez Nicolas de Cues. En partant du motif de l’homme comme image de Dieu, on suit la métaphore du livre de la nature, où l’homme se montre en tant que lecteur et interprète privilégié. Cette perspective active nous conduit à la conception de l’art comme imitation de la nature, fondée dans une nouvelle lecture tant de la nature que de l’art. Les données acquises dans l’analyse de ces trois traits de l’homme trouvent sa synthèse dans l’approfondissement par Nicolas de Cues de l’ancien thème du microcosme dans un sens dynamique et créateur. Finalement, on présente un rapport avec l’inflexion spiritualiste de la conception de l’homme chez Marsilio Ficino.
98. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 14
Mafalda de Faria Blanc A Construção da Visão em Nicolau de Cusa
abstract | view |  rights & permissions
L’opuscule La Vision en Dieu constitue le point de départ pour une lecture plus élargie de la philosophie de Nicolas de Cues en tant que theorèse de l’Absolu, lequel, nonobstant son inconnaissance dernière, néanmoins se réfléchit en quelque façon dans la pluralité de la pensée humaine, qui dans et à partir du monde cherche à l’atteindre. Nous présentons dans ses principaux moments le processus gnosique de la pensée dans sa dialéctique de ascensus-descensus entre l’intelligible et le sensible, l’un et le multiple, sans oublier ni le côté mystique ni le côté déjà bien moderne de cette philosophie. Ainsi, nous exposons soit la méthodologie conduisant à l’intuition noétique de l’Absolu, soit les instruments conceptuels qui permettent à l’homme de se construire, en tant que microcosmos, sa représentation du monde. Pour conclure, nous soulignons le caractère déjà bien moderne de l’anthropologie du Cardinal, qui nous révéle bien le lieu historial de sa philosophie, à demi chemin entre le Moyen-Âge et la Modernité.
99. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 14
Maria José Vaz Pinto A Recepção ou a Invenção Ficiniana do “Amor Platónico”
abstract | view |  rights & permissions
L’article vise montrer l’importance da la doctrine de l’amour dans la philosophie de Marsile Ficin, en partant du De Amore - Commentaire sur le Banquet de Platon. Quand on parle de “l’invention” ficinienne de l’amour platonique, on prétend souligner l’innovation introduite par Ficin dans sa réception du platonisme à la lumière d’autres traditions (hermétisme, néoplatonisme, christianisme). L’amour, en tant que “fureur divine” et force intermédiaire, permet l’accès à une sagesse qu’on ne peut obtenir par la voie de la connaissance. Pour revivre le platonisme, il faut lire Platon, mais il faut aussi revivre un style de vie philosophique: l’amour / amitié entre les membres de l’Académie florentine s’éloigne pourtant du modèle socratico-platonicien, en tant que l’object ultime de l’amour est l’amour réciproque et l’union avec Dieu constitue le telos naturel de l’âme humaine.
100. Philosophica: International Journal for the History of Philosophy: Volume > 7 > Issue: 14
José Vitorino de Pina Martins Erasmo na Origem do Humanismo na Alemanha. A Glorificação de Reuchlin
abstract | view |  rights & permissions
L’agitation en Allemagne au début du XVIe. siècle contre Jean Reuchlin et la diffusion des textes hébreux n’est qu’une guer re de l’obscurantisme contre les progrès des humaniores litterae. Erasme n’aimait pas les écrits De verbo mirifico et De arte cabalistica qu’il possédait cependant dans sa bibliothèque (ainsi que les Rudimenta Hebraica), mais il ne pouvait pas ne pas soutenir Reuchlin comme pionnier de la bonne cause des lettres humaines. Cette polémique, un peu antérieure et en partie contemporaine de l’éveil de la Réforme évangélique, ne doit pas être confondue avec la protestation de Luther: elle est, en effet plus littéraire que théologique. L'Apotheosis Capnionis, dialogue écrit immédiatement après la mort de l’hébraïste et publié dans une nouvelle édition des Colloquia en 1522, fait état d’une vision, attribuée par l’auteur à un vertueux franciscain (identifié par certains comme Jean Vitrier). Dans cette vision, l’âme de Reuchlin est conduite par saint Jérôme à la gloire céleste. L’apothéose de l’humaniste représente le triomphe de la cause de l’Humanisme. Comme auteur des Rudimenta Hebraica, Jean Reuchlin a joui d’un immense prestige. Ses livres notamment le De arte cabalística, sont arrivés jusqu’au Portugal, où Francisco Manuel de Melo au XVIIe siècle se réclame de son ense ignement et de son autorité.